La recherche du meilleur √©quilibre
Le jus du vin c’est la pulpe du raisin, mais les ar√īmes, les tanins et les anthocyanes sont dans la peau.


Il faut donc trouver le bon √©quilibre entre l’une et l’autre pour obtenir le meilleur du fruit. Tous les soins que nous apportons √† nos ceps et √† la terre qui les nourrit ainsi que les rendements limit√©s, participent √† cet √©quilibre.

Nous avons ainsi choisi de ne plus utiliser aucun d√©sherbant : nous travaillons les sols en les labourant sous le rang et en laissant les inter-rangs enherb√©s. Nous avons d’autre part remplac√© les engrais par un compost que nous fabriquons nous-m√™mes.

Tout est mis en œuvre pour favoriser le meilleur √©quilibre de la partie a√©rienne. La conduite de nos vignes, les techniques utilis√©es pour les soigner et les traitements effectu√©s privil√©gient les interactions qui respectent la nature environnante : nous effectuons de nombreux travaux √† la main : l’√©pamprage, le d√©bourgeonnage, le palissage, la vendange en vert et l’effeuillage jusqu’√† la vendange, elle aussi, manuelle.

Chacune de nos terres, par ses caractéristiques, apporte au produit fini quelque chose de différent, avec pour seul objectif la qualité dans toutes nos bouteilles.